RESTEZ CONNECTÉ

CULTURE

Sénégal : Macky Sall parrain de la promotion Young Leaders 2021

Avatar

Publié

le

Le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a marqué son accord d’être le parrain de la promotion Young Leaders 2021 de la French-African Foundation.

L’information est rapportée par une note d’information transmise à APA. Établie en février 2019, la «French-African Foundation» a pour mission d’identifier et de valoriser les talents les plus prometteurs sur la scène économique, politique, universitaire, sociale et culturelle franco-africaine.

Elle vise également à soutenir le potentiel de leadership et de management de cette nouvelle génération à travers son programme phare «Young Leaders». En 2021, ce programme réunira 100 «young leaders» qui seront sélectionnés par un jury formé par 28 personnalités d’Afrique et de France.

Un comité indépendant composé de décideurs publics et de dirigeants du monde des Affaires, a été mis en place pour sélectionner les 100 nouveaux Young Leaders 2021 de la French-African Foundation.

Ces personnalités de la relation franco-africaine ont jusqu’au 10 mai pour contribuer à l’identification des cent lauréats qui composeront la promotion 2021. Le comité a pour rôle de déterminer la composition de la prochaine promotion de Young Leaders.

Le comité rassemble des décideurs venus notamment de France et d’Afrique francophone et du monde anglophone. Les membres du comité occupent des fonctions ministérielles (Romuald Wadagni, ministre de l’Économie et des finances du Bénin ; Ursula Owuzu, ministre ghanéenne des Télécommunications).

D’autres évoluent dans des institutions de développement tels que Chinelo Anohu, directrice principale de l’Africa Investment Forum; Béatrice Lederlé, directrice adjointe du département Afrique de l’AFD) ou des organismes de recrutement et de formation (Didier Acouetey, CEO AfricSearch).

L’on note également des personnalités à la tête de holding (Hassanein Hiridjee, PDG du groupe malgache Axian ; Mohammed Dewji, PDG de METL) et des acteurs majeurs de l’univers médiatique panafricain (Marwane Ben Yahmed, directeur de la publication du Groupe Jeune Afrique).

Des lauréates des précédentes promotions du programme phare de la French-African Foundation sont également présentes (Aminata Kane, CEO d’Orange Sierra Leone ; Khady Koné-Dicoh, Partner chez Amethis) dans le comité de sélection.

Alexandre Coster, co-fondateur et co-président de la French-African Foundation, lui, se félicite de ce que l’édition 2021 du programme soit marquée par «la montée en puissance du dispositif, la diversité et la qualité de la composition du comité de sélection, dont l’effectif a été triplé, consacrent la reconnaissance institutionnelle du programme Young Leaders».

«Cela marque également notre volonté de rapprocher les générations de décideurs d’aujourd’hui et de demain pour accompagner l’émergence de cette relève créative, ambitieuse et prête à s’engager pour co-construire le monde de demain», a–t-il ajouté.

Afin de sélectionner les candidats les plus prometteurs, les jurés procéderont à des entretiens à distance en association avec des membres de la French-African Foundation. Le 10 mai, ce comité élargi se rassemblera pour un dernier vote afin de constituer le groupe final.

Et ce, dans le strict respect de la parité, et avec une attention portée à la représentativité par secteur, région d’Afrique et pays, souligne la note qui mentionne que la composition de la promotion 2021 sera dévoilée courant mai.

Ce processus ouvre la voie aux deux sessions du programme Young Leaders sur le thème de la résilience, en France et au Sénégal, qui permettront aux lauréats de bénéficier d’opportunités uniques de mentorat, de formation et de networking avec des dirigeants des secteurs public et privé.

La Fondation offre la possibilité à ses lauréats de participer à deux séminaires, en France et en Afrique, pour développer leur leadership, échanger avec des hauts dirigeants du secteur public et du secteur privé, et proposer, ensemble une réflexion sur des thématiques-clés.

AP/ls/APA

PUBLICITÉ
CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITÉ

L’Afrique du Sud veut interdire l’élevage de lions en captivité pour la chasse

Avatar

Publié

le

La décision, qui doit être traduite par une loi, va probablement susciter l’opposition du très lucratif secteur de l’élevage des félins.

L’Afrique du Sud a annoncé dimanche 2 mai son intention d’interdire l’élevage de lions en captivité, que ce soit à des fins de chasse ou pour permettre aux touristes de caresser des lionceaux, afin de promouvoir une image plus «authentique» du pays.

Cette décision a été prise conformément aux recommandations d’une commission chargée par le gouvernement de se pencher sur les règles gouvernant et encadrant la chasse, le commerce et la captivité des lions, éléphants, rhinocéros et léopards.

La commission dit que «nous devons cesser et faire marche arrière sur la domestication et l’élevage en captivité des lions», a indiqué la ministre sud-africaine de l’environnement Barbara Creecy lors d’une conférence de presse.

«Nous ne voulons plus d’élevage en captivité, de chasse [d’animaux élevés] en captivité, de câlinerie [de lionceaux] en captivité, d’utilisation de lions en captivité», a poursuivi la ministre, précisant que la commission demandait que la mesure soit «prise immédiatement pour faire cesser les interactions entre les touristes et les lions».

La chasse légale et encadrée continue

Ce projet d’interdiction, qui doit encore être traduit par une loi, va probablement susciter l’opposition du très lucratif secteur de l’élevage des lions.

Mais le secteur de la chasse n’est pas directement visé. «La chasse légale et encadrée d’espèces emblématiques permise par le cadre réglementaire continuera d’être autorisée», a souligné Barbara Creecy. La chasse de lions élevés en captivité est depuis longtemps un sujet controversé en Afrique du Sud.

Des campagnes pour interdire l’importation des trophées de félins ont recueilli ces dernières années un soutien croissant aux Etats-Unis, en Australie et dans plusieurs pays d’Europe.

«L’intention ici est de nous assurer» que les touristes intéressés par «la chasse authentique aux animaux sauvages» ne vont «pas chasser des animaux qui ont été sortis d’une cage», a expliqué la ministre.

Avec AFP

CONTINUER LA LECTURE

CULTURE

Haïti : sept religieux catholiques, dont deux Français, enlevés près de la capitale

Avatar

Publié

le

Sept religieux catholiques, cinq Haïtiens et deux Français, ont été enlevés dimanche à Haïti, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la Conférence des évêques de ce pays pauvre des Caraïbes en proie à une forte insécurité.

Le groupe a été kidnappé dans la matinée à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors qu’il «se rendait à l’installation d’un nouveau curé», a expliqué le père Loudger Mazile.

Les ravisseurs réclament un million de dollars de rançon, a-t-il précisé. Le groupe comprend quatre prêtres et une religieuse haïtiens et deux Français, une religieuse et un prêtre.

La Conférence haïtienne des Religieux (CHR) a par la suite précisé dans un communiqué que trois autres personnes, les proches d’un autre prêtre ne faisant pas partie des personnes enlevées, ont également été kidnappées.

«La CHR exprime son profond chagrin mais aussi sa colère face à la situation inhumaine que nous traversons depuis plus d’une décennie», souligne-t-elle dans son communiqué.

«Il ne se passe pas un jour sans pleurs et grincements de dents et pourtant les soi-disant leaders de ce pays, tout en s’accrochant au pouvoir, sont de plus en plus impuissants», ajoute-t-elle. Contactée par l’AFP, l’ambassade de France n’a pas commenté dans l’immédiat.

La police soupçonne un gang armé actif dans le secteur, baptisé «400 Mawozo», d’être à l’origine de cet enlèvement, selon une source dans ses rangs. Les enlèvements contre rançon ont connu une recrudescence ces derniers mois à Port-au-Prince comme en province, témoignant de l’emprise grandissante des gangs armés sur le territoire haïtien.

«C’en est trop. L’heure est venue pour que ces actes inhumains s’arrêtent», a réagi dimanche Mgr Pierre-André Dumas, évêque de Miragoâne joint par téléphone. «L’Église prie et se fait solidaire de toutes les victimes de cet acte crapuleux», a-t-il ajouté.

En mars, le pouvoir exécutif haïtien avait décrété l’état d’urgence pour un mois dans certains quartiers de la capitale et une région de province afin de «restaurer l’autorité de l’État» dans des zones contrôlées par des gangs.

La mesure est motivée par les actions de bandes armées qui «séquestrent des personnes contre rançon en le déclarant ouvertement, volent et pillent des biens publics et privés, et affrontent ouvertement les forces de sécurité publique», selon l’arrêté présidentiel.

La violence des gangs et l’instabilité politique dans le pays ont conduit récemment à des manifestations dans les rues de la capitale. Le 3 avril, plusieurs centaines de femmes ont défilé à Port-au-Prince pour dénoncer l’emprise grandissante des gangs sur le territoire. Les enlèvements contre rançon touchent indistinctement les habitants les plus riches, et la majorité vivant sous le seuil de pauvreté.

Haïti, le pays le plus pauvre du continent américain, est plongé depuis plusieurs mois dans une profonde crise politique. Le président Jovenel Moïse estime que son mandat prendra fin le 7 février 2022, alors que pour l’opposition et une partie de la société civile celui-ci s’est achevé le 7 février 2021. Ce désaccord tient au fait que Jovenel Moïse avait été élu lors d’un scrutin annulé pour fraudes, puis réélu un an plus tard.

Privé de Parlement, le pays s’est encore davantage enfoncé dans la crise en 2020 et le président Moïse gouverne par décret, alimentant une défiance croissante à son encontre. Dans ce contexte politique instable, M. Moïse a décidé l’organisation d’un référendum constitutionnel en juin.

Avec AFP

CONTINUER LA LECTURE

L’INFO EN CONTINU

ACTUALITÉIl y a 15 heures

Energies renouvelables au Bénin : Dona Jean-Claude Houssou lance la phase II pour le bonheur des populations

En présence du représentant résident de l’Uemoa au Bénin, Yawovi Batchassi, du directeur de l’Aberme, Francis Tchekpo et des cadres...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Macron avait prévenu Philippe dès 2017 qu’il envisageait de le remplacer à mi-mandat

Il affirme qu’il en avait «parlé» à Édouard Philippe dès 2017. Pour Emmanuel Macron, remplacer son chef du gouvernement au...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Football : Motsepe annonce 5 milliards FCFA pour le championnat interscolaire

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe a annoncé mardi à Abidjan que sa Fondation fait...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Attaque au Burkina Faso lundi : le bilan atteint 25 morts

Au moins 25 personnes, dont deux supplétifs civils enrôlés dans la lutte antidjihadiste, ont été tuées et onze «terroristes neutralisés»...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Afrique du Sud : l’ANC suspend un haut responsable pour corruption, une première

L’ANC, parti historique au pouvoir en Afrique du Sud, a suspendu son secrétaire général Ace Magashule accusé de corruption, un...

SPORTSIl y a 2 jours

Mondial 2022 : le début des qualifications africaines pourrait être reporté à septembre

La Confédération africaine de football (CAF) envisage de repousser les deux premières journées des qualifications pour le Mondial-2022 de juin...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

La BCEAO retire ses réserves de change de la tutelle de la Banque de France

Cinq milliards d’euros de réserves de change des Etats ouest-africains utilisant le franc CFA sont en cours de transfert de...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Joe Biden rehausse le plafond d’entrée des réfugiés, l’ONU jubile

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés a salué mardi la décision du président américain Joe Biden d’admettre jusqu’à 62...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

L’Union européenne nomme un envoyé spécial pour la liberté de religion

La Commission européenne a désigné mercredi 5 mai un envoyé spécial «pour la promotion de la liberté de religion et...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Corée du Nord : Blinken consulte le Japon et la Corée du Sud

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken s’est entretenu mercredi, en marge de réunion du G7 à Londres, avec ses homologues...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Le ministre indien des Affaires étrangères au G7 se dit potentiellement exposé au Covid-19

Le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, en Grande-Bretagne pour les réunions du G7, a déclaré mercredi 5 mai...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Birmanie : le gouvernement de résistance lance sa propre force de défense

Le gouvernement de résistance birman, composé de députés déchus entrés en clandestinité, a annoncé mercredi 5 mai la mise en...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

L’OMS va créer un centre mondial de prévision des épidémies à Berlin

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Angela Merkel, chancelière allemande ont annoncé mercredi 5...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Covid-19 : la Suisse dépasse les 10.000 morts

La Suisse, qui compte quelque 8,6 millions d’habitants, a dépassé, mercredi 5 mai, les 10.000 morts du Covid-19 depuis le...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Afghanistan : des avions américains aident à repousser les talibans

Des avions américains ont apporté leur soutien ces derniers jours aux forces gouvernementales qui tentaient de repousser une offensive des...

ACTUALITÉIl y a 2 jours

Donald Trump ne peut pas revenir sur le réseau Facebook

Donald Trump ne peut pas réintégrer le réseau Facebook pour l’instant et Facebook a eu raison de prendre la décision...

ACTUALITÉIl y a 3 jours

Soudan : accusé de crimes contre l’humanité au Darfour, Ahmed Haroun veut être jugé par la CPI

Cet ancien ministre du régime d’Omar al-Bachir, poursuivi notamment pour meurtre, viol, torture, persécution et pillage, estime que son pays...

ACTUALITÉIl y a 3 jours

Mozambique : l’exode continue dans le nord où la sécurité demeure précaire

Des milliers de réfugiés épuisés continuent à fuir à pied ou en bateau la ville de Palma, victime d’une importante...

ECONOMIEIl y a 3 jours

La Banque de France transfère 5 milliards d’euros de réserves de change à l’Afrique de l’Ouest

Cette opération s’inscrit dans la réforme du franc CFA, une monnaie commune à quatorze pays du continent et perçue comme...

SPORTSIl y a 3 jours

Mondial 2022 : le début des qualifications africaines pourrait être reporté à septembre

La Confédération africaine de football (CAF) envisage de repousser les deux premières journées des qualifications pour le Mondial-2022 de juin...

ACTUALITÉIl y a 3 jours

Afrique du Sud : 2 morts dans l’incendie d’une aile Covid d’un hôpital

Deux patients sont décédés mardi matin dans l’incendie d’un service dédié au traitement du Covid-19 dans un hôpital du Nord...

ENQUÊTESIl y a 3 jours

Lamine Diack : l’ancien président de l’athlétisme mondial bientôt de retour au Sénégal

L’ancien patron de l’athlétisme mondial, Lamine Diack, condamné à Paris dans une affaire de corruption autour du dopage en Russie,...

ACTUALITÉIl y a 3 jours

Les habitudes de l’ancien régime ont la vie dure, se plaignent des jeunes Tchadiens

Casimir et ses camarades enterrent les corps des jeunes qui ont été tués lors des manifestations de la semaine dernière...

ACTUALITÉIl y a 3 jours

Militante algérienne : la gynécologue Amira Bouraoui condamnée pour «offense à l’islam»

La militante algérienne Amira Bouraoui a été condamnée mardi à deux ans de prison ferme pour «offense à l’islam» et...

ACTUALITÉIl y a 3 jours

Le ministre indien des Affaires étrangères au G7 se dit potentiellement exposé au Covid-19

Le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, en Grande-Bretagne pour les réunions du G7, a déclaré mercredi 5 mai...