RESTEZ CONNECTÉ

Uncategorized

Hamed Bakayoko : «Le gouvernement gardera sa main tendue pour ce dialogue à tout moment»

Avatar

Publié

le

Hamed Bakayoko a invité la plateformes de l’opposition, entre autres, le Pdci, EDS et le FPI absents le 17 octobre 2020, au dialogue.

«Nous avons invité les candidats à l’élection présidentielle ou leur représentant (mais) ce format ne convenait pas à certains candidats», a indiqué M. Hamed Bakayoko, à l’ouverture des échanges avec les partis de l’opposition.

Il a dit «regretter» que les représentants de partis qui portent certains candidats retenus à la présidentielle par le Conseil constitutionnel ne soient pas présents, or «quel que soit le niveau de contradiction, nous ne devons jamais arrêter de dialoguer et de discuter».

«Le gouvernement gardera sa main tendue pour ce dialogue à tout moment parce que comme le disait le président Houphouët, quel que soit le niveau de crise, à la fin c’est le dialogue (et) nous sommes disposés» à discuter, a fait savoir le Premier ministre ivoirien.

«Je les appelle à revenir prendre leur place dans le jeu politique et à représenter leurs militants et les courants de pensées, je les appelle à cesser et à retirer les mots d’ordre qui se traduisent par des actes de violences», a lancé M. Hamed Bakayoko à l’endroit de l’opposition.

Sur la question de violence, «ils le savent, nous seront d’une fermeté implacable. Si vous êtes responsable de violences sur des personnes et des biens publics ou privés, vous assurerez tôt ou tard parce qu’ il y aura des procès», a-t-il prévenu.

«Aujourd’hui, nous avons 10.743 bureaux de vote, on constate ça et là des incidents sur une vingtaine (suite à l’appel à la désobéissance civile lancé par l’opposition), ce n’est pas significatif (mais) je veux leur dire notre foi en l’aboutissement de ce processus», a-t-il dit.

Malgré toutes ces déclarations à la désobéissance civile lancée par l’opposition «nous parlons avec les candidats et leur staff, même ceux qui ne participent pas encore à la campagne», a-t-il ajouté, espérant que «les candidats hésitant et qui appellent au boycott vont revenir à de meilleurs sentiments».

L’opposition demande un report de l’élection. A ce sujet, le chef du gouvernement a estimé que «c’est important pour notre pays que nous ayons ces élections à bonne date», avant d’ajouter «que les gens arrêtent de penser qu’il va avoir une situation exceptionnelle qui va nous imposer les choses, on n’a pas besoin de cela, qu’ ils viennent discuter».

«Nous sommes en pleine campagne et j’ai entendu beaucoup d’appels au dialogue, j’ai entendu certains candidats annoncer publiquement qu’ ils manifestent pour obtenir du gouvernement que nous puissions discuter et c’est ce à quoi je fais droit aujourd’hui», a-t-il fait observer.

Au terme des échanges, le ministre en charge de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Sidiki Diakité, a déclaré que les partis politiques ont désapprouvé les actes de violences et souhaité que le dialogue se poursuive avec l’opposition.

Le chef de l’Etat ivoirien a laissé entendre la veille à un meeting marquant l’ouverture de sa campagne électorale, à Bouaké, la métropole du centre ivoirien, qu’il n’y aura pas de report de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

A ce dialogue, huit partis et groupements politiques ont répondu à l’appel du Premier ministre, entre autres, le Rhdp (pouvoir), Concorde, GP-Paix, UDCY, URD, Renouveau démocratique, PACI et AID.

Étaient absents, entre autres, le Pdci (dont le candidat est Henri Konan Bédié), RPP, URD, EDS (dont la candidature du référent politique, Laurent Gbagbo, a été rejetée) et le FPI/AFD (dont le candidat est Affi Nguessan).

PUBLICITÉ
CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECONOMIE

Covid-19 : l’UE engage 100 millions d’euros pour acheter des tests rapides

Avatar

Publié

le

L’UE va engager 100 millions d’euros pour l’achat et la distribution de test rapides (antigéniques) pour tenter d’enrayer la nouvelle flambée de Covid-19, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qualifiant la situation de «très grave».

«Nous mobilisons à présent 100 millions d’euros (…) pour acquérir des tests rapides que nous allons distribuer aux États membres. Et nous lançons une procédure conjointe de passation de marché afin d’en obtenir davantage», a déclaré la chef de l’exécutif européen dans une allocution à la presse.

Des résultats en 10 à 30 minutes

Les tests antigéniques, moins performants que les tests PCR actuels, ne nécessitent pas d’analyse en laboratoire, et le résultat peut être connu en 10 à 30 minutes. Ces tests rapides «peuvent jouer un rôle important, mais nous proposerons une approche à l’échelon de l’UE en matière d’approbation et d’utilisation. Ce n’est qu’à ce moment qu’il y aura reconnaissance mutuelle des tests et des résultats des tests», a insisté Mme von der Leyen.

Charles Michel, le président du Conseil européen (institution représentant les États), avait lui aussi plaidé mardi pour coordonner l’homologation des tests rapides et garantir leur production «à l’échelle européenne pour qu’ils soient disponibles partout».

À la veille d’un sommet par visioconférence des chefs d’État et de gouvernement des Vingt-Sept, Ursula von der Leyen a de nouveau réclamé un meilleur partage des données sanitaires entre les États sur la plateforme de données liée à l’ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies).

«Cela nous aidera, par exemple, à savoir où il existe des capacités dans les unités de soins intensifs» ou si des transferts de patients par-delà les frontières «peuvent être organisés en cas de nécessité», a-t-elle fait valoir.

La Commission, qui entend coordonner les stratégies nationales de vaccinations, propose de prolonger de six mois les exonérations de TVA pour l’achat de vaccins et de kits de dépistage. Mme von der Leyen a appelé encore une fois à harmoniser les règles pour les voyageurs à travers l’Europe, notamment en élaborant un «formulaire commun de localisation des passagers de l’UE».

Elle propose par ailleurs «d’étendre les voies réservées, limitées jusqu’ici au fret routier, en faveur des transports ferroviaires, aériens et par voies navigables» pour ne pas perturber les échanges commerciaux au sein de l’Union. Elle réclame enfin une interopérabilité accrue entre les applications de traçage nationales, invitant tous les États à relier les applications au portail européen lancé récemment.

Avec AFP

CONTINUER LA LECTURE

ACTUALITÉ

Guinée : le bilan officiel des violences s’alourdit, la médiation piétine

Avatar

Publié

le

Les affrontements qui ont éclaté au lendemain de la présidentielle ont officiellement fait 21 morts, alors que l’opposition, qui conteste la réélection d’Alpha Condé, dit «ne pas attendre grand-chose» d’une médiation internationale en cours.

Le contexte demeure très tendu en Guinée autour de la réélection du président sortant Alpha Condé, marquée par des violences et les contestations de l’opposition. «Le gouvernement guinéen a indiqué que 21 personnes ont été tuées depuis lundi [19 octobre] dans les violences post-électorales, dont des agents des forces de l’ordre», a déclaré, lundi 26 octobre, le présentateur du journal du soir de la télévision nationale RTG. Les autorités avaient jusqu’à présent fait état d’une dizaine de tués, tandis que l’opposition évoque au moins 27 morts.

Lors d’une conférence de presse, le gouvernement guinéen a par ailleurs indiqué que plus de 240 personnes avaient été interpellées à travers le pays depuis huit jours. «Nous en sommes à 243 cas d’interpellations pour infractions diverses. Ce ne sont pas de simples délits qu’ils commettent, mais des cas avérés de scènes criminelles savamment et préalablement programmées pour ternir l’image de marque des institutions de l’Etat», a dit le ministre de la justice, Mory Doumbouya.

«Attirer l’attention sur la répression sanglante»

L’atmosphère était tendue lundi à Conakry, même si l’appel à manifester contre un troisième mandat d’Alpha Condé lancé par le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) n’a été que peu ou pas suivi, de nombreux habitants disant craindre pour leur sécurité.

Les émissaires de l’ONU, de l’Union africaine (UA) et de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) arrivés dimanche ont poursuivi leurs efforts de médiation en rencontrant plusieurs ministres, la commission électorale et le corps diplomatique.

Ils se sont également rendus en fin de journée au domicile du chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, qui s’est autoproclamé victorieux dès le lendemain du scrutin. Une conférence de presse de la délégation prévue lundi soir a été reportée à mardi matin.

«Je n’attends pas grand-chose de ces émissaires (…) qui, en réalité, se sont toujours rangés du côté d’Alpha Condé. Mais il est important de saisir toutes les opportunités pour communiquer les informations qui mettent en évidence notre victoire et pour attirer l’attention sur la répression sanglante qui est en train de s’abattre sur les Guinéens», a twitté peu après la rencontre M. Diallo. «Continuons notre mobilisation dans les rues et sur les places publiques pour exiger le respect de la vérité des urnes. PAS DE RECUL !», a-t-il ajouté.

M. Diallo a ensuite dénoncé le «kidnapping» par les forces de l’ordre de deux vice-présidents de son parti, l’UFDG, Fodé Oussou Fofana et Kalemodou Yansané, au sortir de la réunion avec la mission de médiation.

La banlieue panse ses plaies
Signe des tensions toujours présentes une semaine après le scrutin, la plupart des boutiques sont restées fermées lundi le long de l’autoroute Fidel Castro, qui mène du centre-ville à l’aéroport à travers des quartiers réputés favorables au pouvoir.

Plus au nord, dans la grande banlieue où domine l’opposition, des policiers, gendarmes et militaires étaient présents en force, comme depuis plusieurs jours, selon des correspondants de l’Agence France-Presse (AFP). Des tirs ont été notamment entendus dans des quartiers comme Cosa et Sonfonia, sans que l’on sache s’ils ont fait des morts ou des blessés.

Wanindara, l’un des fiefs de l’opposition, portait encore les stigmates des affrontements des derniers jours : carcasses de deux camions brûlés, pneus incendiés, pierres jonchant le sol et bâtiments pillés.

«Les jeunes de là-bas et ceux d’ici, c’est-à-dire entre RPG |le parti au pouvoir] et l’UFDG [opposition], ce sont les deux groupes qui s’affrontent», a expliqué à l’AFP Mohamed Saliou Camara, un habitant dont la maison a été incendiée.

«La maison que vous voyez là, c’est celle de mon papa. C’est ici qu’ils ont attaqué. Ils ont commencé à faire n’importe quoi. Dans chaque chambre, tout ce dont ils avaient besoin, ils l’ont pris, tout. Après, finalement, ils ont mis le feu», a-t-il ajouté, sans préciser qui sont les responsables.

Selon Amnesty International, les forces de sécurité ont fait depuis une semaine un usage excessif de la force, tirant à balles réelles contre des manifestants. L’ONG a aussi condamné les coupures d’internet, dont l’accès était toujours très difficile lundi selon des journalistes de l’AFP.

CONTINUER LA LECTURE

L’INFO EN CONTINU

CÉLÉBRITÉSIl y a 1 heure

Côte d’Ivoire – Josey : la chanteuse a aussi fait l’École Normale d’Administration

Plusieurs téléspectateurs ont eu l’agréable surprise de l’apprendre hier sur les antennes de France 24. Au micro de Meryem Amellal...

SPORTSIl y a 1 heure

Europa League : résultat des matchs de ce jour !

Recevez ici le résultat des rencontres disputées ce jeudi 29 octobre 2020 à l’issue de la deuxième journée en Europa...

CÉLÉBRITÉSIl y a 2 heures

Côte d’Ivoire : «DJ Arafat m’avait parlé. C’est maintenant que je comprends…», Debordo Leekunfa

Plusieurs mois après avoir mis fin à sa collaboration avec l’arrangeur Bebi Philip, voici ce que Debordo Leekunfa a décidé...

CULTUREIl y a 2 heures

Rwanda : le parc Mukura-Gishwati devient patrimoine mondial de l’UNESCO

Le quatrième parc national du Rwanda, Gishwati Mukura, composé de deux forêts distinctes – les plus grandes Gishwati et Mukura,...

CULTUREIl y a 2 heures

Le Botswana s’inquiète de la mort mystérieuse de 55 vautours

Le gouvernement du Botswana a signalé jeudi la mort de 55 vautours à dos blanc dans la région centrale du...

ACTUALITÉIl y a 2 heures

Présidentielle : trois ONG ivoiriennes invitent Ouattara à «parler» avec Bédié à 48h du vote

Trois ONG ivoiriennes dont le GOFEHF ont appelé jeudi à Abidjan le chef de l’Etat Alassane Ouattara à «parler» avec...

ACTUALITÉIl y a 3 heures

Le Rwanda détecte de nouveaux cas de Covid-19 dans un camp de réfugiés

Un camp accueillant des réfugiés burundais à Mahama dans le district de Kirehe, dans le sud du Rwanda, a enregistré...

ACTUALITÉIl y a 3 heures

Présidentielle ivoirienne : Gbagbo appelle Ouattara à «discuter» avec l’opposition

L’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo appelle Alassane Ouattara dont la candidature à la présidentielle ivoirienne est contestée, à «discuter» avec...

CÉLÉBRITÉSIl y a 3 heures

États-Unis : arrestation d’un producteur d’Hollywood de nouveau accusé d’agression sexuelle

David Guillod, un producteur d’Hollywood libéré sous caution après avoir été inculpé de viol, agression sexuelle et séquestration par quatre...

ACTUALITÉIl y a 3 heures

Sénégal : «au moins 140 morts» dans le naufrage d’un bateau de migrants

«Au moins 140 personnes» sont mortes dans le naufrage d’une embarcation de migrants la semaine dernière au large du Sénégal,...

ACTUALITÉIl y a 3 heures

Une femme noire accède à un poste clé de la police new-yorkaise, une première

Une femme noire, Juanita Holmes, a été promue jeudi 29 octobre à l’un des postes clé de la police new-yorkaise,...

ACTUALITÉIl y a 4 heures

Attaque de Nice : Trump exprime sa solidarité avec la France

Le président américain Donald Trump a exprimé jeudi 29 octobre sa solidarité avec la France après une attaque meurtrière au...

SPORTSIl y a 4 heures

Barça : réaction de Koeman à propos de la performance de Griezmann en Ldc

Après la rencontre, l’entraîneur catalan s’est exprimé en conférence de presse et sur la performance de Antoine Griezmann au cours...

SPORTSIl y a 5 heures

Messi ou Cristiano ? : Frank Lampard a fait son choix !

Le débat entre Léo Messi et Cristiano Ronaldo continue de diviser le monde du football et d’attirer l’attention de plusieurs...

SANTÉIl y a 5 heures

Covid-19 : Véran demande à tous les hôpitaux d’activer leur plan blanc pour «libérer» des lits

Tous les établissements de santé français doivent déclencher «sans attendre» leur plan blanc et déprogrammer des activités médicales «afin de...

TECHIl y a 5 heures

Twitter retire un tweet de l’ex-premier ministre malaisien affirmant que «les musulmans ont le droit de tuer des Français»

Sommé par le gouvernement français d’agir au plus vite, le réseau social Twitter a retiré jeudi après-midi un message de...

ACTUALITÉIl y a 5 heures

Attentat à Nice : le chef de l’ONU «condamne fermement l’attaque odieuse»

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres «condamne fermement l’attaque odieuse» survenue jeudi à Nice, dans le sud de la...

ACTUALITÉIl y a 5 heures

Reconfinement : le Sénat refuse son soutien au gouvernement, dénonçant «un vote inutile»

Le Sénat dominé par l’opposition de droite a refusé jeudi 29 octobre d’apporter son soutien au gouvernement et au reconfinement...