RESTEZ CONNECTÉ

TECH

Facebook va restaurer les contenus d’actualité en Australie

Publié

le

Facebook a annoncé mardi 23 février la levée «dans les prochains jours» du blocage en Australie des contenus d’actualité, le gouvernement ayant accepté d’amender la loi visant à contraindre les géants de la Tech à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus.

Le ministre australien des Finances, Josh Frydenberg, et le directeur général de Facebook Australia, Will Easton, ont indiqué avoir trouvé un compromis sur un des points clés de ce texte auquel les géants américains du secteur sont farouchement opposés.

«Grâce à ces changements, nous pouvons désormais travailler à poursuivre notre investissement dans un journalisme d’intérêt public et rétablir dans les jours à venir pour les Australiens les informations sur Facebook», a déclaré Will Easton.

La semaine dernière, Facebook avait bloqué la publication de liens renvoyant vers des articles d’actualité et les pages des médias du pays. Plusieurs pages Facebook officielles de services de secours avaient également été involontairement affectées. Cette mesure de rétorsion avait suscité l’indignation de l’Australie ainsi que de nombreux pays.

Le compromis signifie que les mastodontes Facebook et Google – particulièrement visés par ce projet de loi – ne devraient pas être sanctionnés tant qu’ils concluront des accords avec des médias en échange de l’utilisation de leurs contenus.

Avec AFP

PUBLICITÉ
CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TECH

Le conseil des sages de Facebook attendu au tournant sur le compte de Trump

Publié

le

Le conseil de surveillance du géant des réseaux sociaux dira ce mercredi s’il rétablit le compte de l’ancien président des États-Unis, banni pour «incitation à la violence» après l’assaut contre le Congrès américain.

Quatre mois après la suspension de son compte, Donald Trump va-t-il revenir sur Facebook? Le verdict du conseil de surveillance du géant des réseaux sociaux, prévu pour ce mercredi 5 mai, est attendu comme un moment majeur de l’histoire des plateformes et de leur rôle politique.

«Le raisonnement du conseil pourrait bien aider à façonner les règlements de Facebook et d’autres réseaux numériques sur la façon de traiter les dirigeants politiques et d’autres personnalités à l’avenir», souligne Elizabeth Renieris, directrice de la division d’éthique des technologies à l’université Notre Dame.

Facebook a banni de sa plateforme l’ancien président américain au lendemain de l’invasion du Congrès en janvier par une foule de ses partisans, lors de la certification de la victoire de Joe Biden à l’élection de novembre 2020.

Le groupe californien avait jusque-là toléré de nombreux messages du milliardaire républicain jugés problématiques par de larges pans de la société, et même en interne.

Mais le 7 janvier, le réseau a suspendu «jusqu’à nouvel ordre» le candidat perdant pour avoir enfreint ses règles sur l’incitation à la violence, notamment dans une vidéo où il exprimait son soutien aux émeutiers.

Fin janvier, Facebook s’est tourné vers son conseil de surveillance pour trancher définitivement cette affaire. La société finance à hauteur de 130 millions de dollars cette sorte de «cour suprême» indépendante, composée de 20 membres internationaux dont des journalistes, des avocats, des défenseurs des droits humains et d’anciens dirigeants politiques.

Elle a rendu en début d’année ses premiers verdicts (contraignants) et émis une série de recommandations (non contraignantes). Pour Donald Trump, face aux 9.000 réponses à un appel à commentaires du public, elle s’est donnée plus de temps. Si elle annule la suspension, Facebook disposera d’un délai de sept jours pour lui redonner accès à son compte.

D’autres plateformes ont pris des mesures similaires après l’invasion du Capitole. YouTube attend que «le risque de violence diminue» avant d’autoriser l’ancien président à publier de nouveau des vidéos sur sa chaîne.

Twitter – son ancien réseau de prédilection avec près de 89 millions d’abonnés – a suspendu son compte de manière irrévocable, même si Jack Dorsey, le fondateur du réseau, avait déploré un «échec à promouvoir une conversation saine».

L’ancien chef d’État a trouvé refuge sur le réseau Gab, ouvertement conservateur et conspirationniste, où il est suivi par 2 millions de personnes et continue de clamer sans preuves que l’élection a été truquée. Son conseiller Jason Miller avait promis que Donald Trump lancerait sa propre plateforme avec «des dizaines de millions d’abonnés».

Mais pour l’instant il s’agit seulement d’un blog ajouté sur son site mardi, avec les mêmes messages que sur Gab. Les messages de ce blog peuvent toutefois être partagés par d’autres utilisateurs sur les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook.

Les fans du milliardaire accusent Facebook de censure. Les partisans d’un maintien du statu quo considèrent, eux, que la suspension du compte du milliardaire aurait dû intervenir bien plus tôt.

«Il utilisait Facebook et les autres plateformes pour répandre des messages clairement faux sur les processus électoraux, sapant de manière très efficace la démocratie américaine», rappelle Samuel Woolley, de l’école de journalisme de l’université du Texas.

Le chercheur mentionne aussi les attaques fréquentes contre ses détracteurs, «considérées par ses abonnés comme des indications qu’ils pouvaient eux aussi troller et harceler ces personnes».

L’ostracisation numérique de Donald Trump a été globalement saluée par les élus démocrates et la société civile américaine. Mais en Europe elle a suscité des critiques d’associations et de dirigeants, dont la chancelière allemande Angela Merkel, inquiets du pouvoir des sociétés technologiques sur la liberté d’expression.

«Quel que soit le verdict, nous devrions être mal à l’aise avec l’idée que des décisions de cette nature soient prises par des entreprises non élues, qui n’ont pas à rendre de comptes, et par les inspecteurs qu’elles ont choisis», conclut Elizabeth Renieris.

Avec AFP

CONTINUER LA LECTURE

TECH

Le patron de Facebook propose une réforme de la loi sur la responsabilité des plateformes

Publié

le

À la veille d’une audition parlementaire aux côtés de Twitter et Google sur le rôle des réseaux sociaux dans la désinformation, Mark Zuckerberg a appelé les législateurs américains à imposer plus de responsabilités aux plateformes numériques en matière de gestion des contenus illégaux.

«Quelles que soient leurs opinions politiques, les gens veulent s’assurer que les entreprises prennent leurs responsabilités en matière de lutte contre les contenus et activités illégaux sur leurs plateformes», a reconnu le fondateur du géant des technologies dans ses remarques préliminaires, publiées sur le site de la commission sur l’Énergie et le Commerce.

Mark Zuckerberg, Sundar Pichai (Google) et Jack Dorsey (Twitter) sont convoqués jeudi par cette commission pour répondre aux questions des élus sur le problème de la désinformation, après des années de tension sur le sujet et surtout des mois de fausses rumeurs et contenus mensongers pendant la pandémie et l’élection présidentielle américaine.

Ils évoqueront notamment la «Section 230», la loi de 1996 qui protège les hébergeurs sur internet de poursuites liées aux contenus publiés par des tiers, pierre angulaire des réseaux sociaux que de nombreux politiques veulent réformer.

«Systèmes pour retirer les contenus illégaux»

Mark Zuckerberg et Jack Dorsey ont déjà concédé dans le passé que la loi pourrait être amendée, tout en soulignant les risques de conséquences négatives pour internet.

«Au lieu d’avoir une immunité, les plateformes devraient être obligées de prouver qu’elles ont des systèmes en place pour identifier les contenus illégaux et les retirer», a détaillé Mark Zuckerberg dans ses remarques. Cela permettrait selon lui de «subordonner les protections juridiques» des entreprises numériques à «leur capacité à combattre de la meilleure façon possible la propagation de ces contenus».

Mais il note que «si un contenu précis échappe à la détection», la plateforme concernée ne devrait pas être tenue responsable, car aucune société n’est capable de garantir un contrôle total sur les milliards de messages, liens, vidéos et photos publiés chaque jour.

Selon lui, les entreprises devraient juste «avoir des systèmes adéquats en place», «proportionnels à la taille de la plateforme» et «déterminés par un tiers», afin que les grands acteurs ne soient pas avantagés par rapport aux start-up.

Des mesures jugées insuffisantes

Les mesures des réseaux sociaux contre la désinformation sont jugées largement insuffisantes par de nombreux élus (notamment démocrates) et organisations de la société civile.

«Pendant trop longtemps, les géants de la tech ont refusé de reconnaître le rôle qu’ils ont joué dans la fabrication et la propagation de fausses informations auprès de leur public. L’auto-régulation de l’industrie a échoué», a estimé la commission parlementaire dans sa convocation des trois patrons.

Avec AFP

CONTINUER LA LECTURE

L’INFO EN CONTINU

ACTUALITÉIl y a 6 jours

Mali : un nouveau gouvernement formé, des militaires toujours à des postes clés

Le nouveau président de transition au Mali, le colonel Assimi Goïta, a désigné vendredi les membres d’un nouveau gouvernement dans...

ACTUALITÉIl y a 6 jours

Mali : l’armée française tue un chef d’Aqmi responsable du rapt des journalistes RFI morts en 2013

L’armée française a tué samedi dernier dans le nord du Mali un chef djihadiste d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) responsable...

SPORTSIl y a 7 jours

Macron sur le retour de Benzema : «Deschamps a fait le bon choix pour les Bleus et la nation»

Le Président de la République, de passage à Clairefontaine, a évoqué plusieurs sujets d’actualité sur les stars des Bleus. Un...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Bénin : le président de la Commission de l’UEMOA reçu par Patrice Talon

Le chef de l’Etat Patrice Talon a reçu en audience ce jeudi 10 juin 2021 au Palais de la Marina,...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Bénin : «1400 autres agents seront recrutés avant la fin du quinquennat», Wilfried Houngbédji

Le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji s’est prononcé ce mercredi 09 juin 2021 sur le recrutement de 3000 agents...

FAITS DIVERSIl y a 7 jours

Bénin : un bébé retrouvé dans une brousse à Tchaourou

Triste découverte ce mercredi 09 juin 2021 dans la commune de Tchaourou. Un bébé de sexe féminin a été retrouvé...

ECONOMIEIl y a 7 jours

En hausse, l’investissement dans la recherche scientifique reste dominé par les États-Unis et la Chine

Les dépenses mondiales consacrées aux sciences ont sensiblement augmenté, avec un dynamisme sans précédent dans des pays en voie développement...

FAITS DIVERSIl y a 7 jours

Essonne : une femme tombe du deuxième étage, son compagnon interpellé

Une enquête pour tentative de meurtre aggravé a été ouverte ce jeudi 10 juin, alors qu’une habitante a été hospitalisée...

FAITS DIVERSIl y a 7 jours

Floride : un adulte et un nourrisson tués dans une fusillade

Un adulte et un nourrisson ont été tués jeudi 10 juin par une personne qui s’est ensuite donné la mort,...

ECONOMIEIl y a 7 jours

Mise en garde du FMI après l’adoption du bitcoin par le Salvador

Un porte-parole du Fonds monétaire international a averti jeudi des risques d’utilisation du bitcoin pour les transactions du quotidien après...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

La Hongrie veut interdire la «promotion» de l’homosexualité auprès des mineurs

Le parti du premier ministre hongrois Viktor Orban a déposé jeudi 10 juin des amendements législatifs visant à interdire la...

FAITS DIVERSIl y a 7 jours

Russie : un Tchétchène expulsé de France condamné à un an et demi de prison

L’ONG russe Memorial a affirmé jeudi 10 juin à l’AFP qu’un ressortissant tchétchène récemment expulsé de France vers la Russie,...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Cuba rejette l’«ingérence» d’une résolution du Parlement européen

Cuba a rejeté jeudi 10 juin la «fausseté et l’ingérence» d’une résolution approuvée par le Parlement européen qui condamne «l’existence...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Algérie : coup de filet contre l’opposition à la veille des élections

L’opposant Karim Tabbou, figure du Hirak, et le directeur d’une station de radio proche de ce mouvement prodémocratie, ont été...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Le G7 va donner un milliard de doses de vaccin aux pays pauvres

Les dirigeants doivent «annoncer qu’ils fourniront au moins un milliard de doses de vaccins en partageant des doses et en...

ECONOMIEIl y a 7 jours

Les aides aux pays les plus pauvres pourraient profiter aux créanciers chinois, s’inquiète Yellen

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen s’est dite jeudi préoccupée par le fait que des créanciers chinois puissent profiter...

SPORTSIl y a 7 jours

Les États-Unis vont candidater pour organiser une Coupe du monde de rugby

Les États-Unis ont franchi un pas supplémentaire vers une candidature pour organiser la Coupe du monde de rugby, après que...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Porto Rico : un fournisseur d’électricité victime d’une cyberattaque et d’un incendie, des milliers de personnes dans le noir

Les coupures de courant affectaient jeudi soir plus de 500.000 particuliers sur l’île. Le fournisseur d’électricité a annoncé avoir subi...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Crise en Colombie : le gouvernement s’engage à enquêter sur 21 homicides

Le gouvernement colombien s’est engagé jeudi 10 juin auprès de la Commission interaméricaine des droits humains (CIDH) à faire toute...

ACTUALITÉIl y a 7 jours

Malaisie : appels à la libération de la compagne de Rémy Daillet et trois enfants

Rémy Daillet, figure d’un mouvement complotiste et sous le coup d’un mandat d’arrêt international, a été interpellé fin mai, avec...

FAITS DIVERSIl y a 7 jours

Un jeune de 17 ans mis en examen pour le meurtre d’une mère de famille en Guadeloupe

Un jeune de 17 ans est mis en examen pour homicide volontaire en Guadeloupe, pour le meurtre d’une mère de...

SPORTSIl y a 1 semaine

Match Sierra Leone vs Bénin : voici la date et le stade de la rencontre

La Sierra Leone affronte le Bénin, le 14 juin à Conakry en Guinée, dans un match, comptant pour la sixième...

ECONOMIEIl y a 1 semaine

Don de 500 millions de vaccins : le président américain Biden évoque une «étape historique»

Le président américain Joe Biden a estimé jeudi que le don par les Etats-Unis de 500 millions de vaccins anti-Covid...

ACTUALITÉIl y a 1 semaine

Emmanuel Macron annonce qu’il rencontrera Erdogan «juste avant» le sommet de l’Otan

Le président français Emmanuel Macron a annoncé jeudi 10 juin qu’il allait rencontrer son homologue turc Recep Tayyip Erdogan «juste...

ECONOMIEIl y a 1 semaine

Sénégal : centralisation des informations financières pour les PME

Le ministère du Commerce et des PME, en collaboration avec ses partenaires, met actuellement en place un guichet unique d’informations...