RESTEZ CONNECTÉ

ECONOMIE

Covid-19 : les compagnies aériennes africaines pourraient perdre 4 900 milliards Fcfa de revenus passagers en 2020 (AFRAA)

Avatar

Publié

le

La pandémie de Covid-19 a affecté le portefeuille des sociétés aériennes africaines, qui pourraient perdre en 2020, 4 933 milliards de Fcfa (8,8 milliards de dollars) de revenus passagers, selon le secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), Abderahmane Berthé, dans un entretien à APA.

«L’AFRAA estime que pour l’année 2020, les compagnies aériennes africaines pourraient perdre 8,8 milliards de dollars (4 933 milliards Fcfa) de revenus passagers par rapport à 2019», tandis que les «pertes d’emplois dans l’aviation et les industries connexes pourraient atteindre 3,1 millions», indique M. Abderahmane Berthé.

La Covid-19, déclarée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une pandémie en mars 2020, a fortement impacté le transport aérien international. En Afrique, de nombreux pays ont immédiatement adopté des mesures de fermeture des frontières aériennes et terrestres.

Selon le secrétaire général de l’AFRAA, «plus de 95% de la flotte aérienne était effectivement clouée au sol». Seulement des vols de fret aériens ont opéré pour satisfaire la demande de transport des équipements médicaux et des biens essentiels.

En dépit de cette situation, certaines compagnies ont pu opérer avec des vols fret qui ont généré des revenus sans pour autant atténuer substantiellement l’impact de la crise sur ces sociétés aériennes (Ethiopian Airlines, Kenya Airways, Egyptair, Rwandair …).

L’enjeu aujourd’hui pour l’AFRAA demeure avant tout le redémarrage des vols et la restauration des activités des compagnies aériennes africaines. Mais pour une reprise efficiente, «les compagnies ont besoin du soutien et de l’accompagnement des acteurs du secteur», fait observer M. Abderahmane Berthé.

Sur le terrain, dit-il, «la reprise est encore partielle». La reprise des vols a ostensiblement commencé aux mois de «juillet, août et septembre», cependant, «le niveau d’activité reste encore faible (30-40%)» ainsi que les taux de remplissages des vols.

Pour contenir la crise sanitaire de la Covid-19, le Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a adopté en juin 2020 le «CART», un document contenant les recommandations pour la reprise des vols sans risque de propagation du Coronavirus (Covid-19) et visant à ramener la confiance des voyageurs aériens.

Soutiens financiers

La Covid-19 a grevé la bourse de la plupart des compagnies aériennes sur le continent. Le problème immédiat pour ces compagnies aériennes, est selon M. Berthé le manque de liquidité; et pour minimiser l’impact de la Covid-19, il est essentiel que les gouvernements intensifient leurs efforts pour soutenir l’industrie du transport aérien africain.

Dans l’optique de l’accompagnement, l’AFRAA a lancé dès le 18 mars 2020, un appel aux gouvernements africains pour soutenir les compagnies aériennes, tout en exhortant à la discussion pour adapter ces différents appuis sous forme de «prêts, garanties sur prêts, allègement ou report de charges».

Dans cette même veine, les organisations du secteur (AFRAA/IATA/AASA/OMT/WTTC) ont lancé le 6 mai 2020 un appel conjoint aux institutions financières internationales et de développement, ainsi qu’aux donateurs pour mettre en place une enveloppe d’aide de 10 milliards de dollars, soit 5 599 milliards de Fcfa.

Un soutien financier à l’industrie aérienne africaine dans le contexte de la pandémie de Covid-19, n’est pas facile pour les États. Pour ce faire, le secteur tente de se prendre en charge avec l’organisation de webinaire ou la sensibilisation des compagnies sur les opportunités et les mécanismes de financement offerts par des établissements de crédits.

Sous les auspices de la Commission de l’Union Africaine, le Groupe de travail africain de haut niveau sur la Covid-19 a formulé des recommandations pour les Etats et créé un fonds continental de relance estimé à 25 milliards USD pour soutenir les plans de relance à court, moyen et à long terme pour le secteur de l’aviation afin de favoriser le développement d’une connectivité aérienne durable et résiliente.

Plusieurs pays africains ont déjà apporté un certain soutien à leur secteur du transport aérien. Cependant, «ces efforts doivent être amplifiés», soutient le secrétaire général de l’AFRAA, Abderahmane Berthé.

«Au niveau de l’AFRAA, nous avons élaboré un plan de relance à l’attention de nos membres, basé sur neuf piliers d’actions: Gouvernements et Etats, autorités de régulation, fournisseurs, clients/passagers, maintenance, réduction des coûts, cargo, personnel et les stratégies pour assurer la continuité des activités», assure M. Abderahmane Berthé.

Toutefois, estime-il que la coopération entre les compagnies aériennes africaines est aussi nécessaire pour atteindre une connectivité renforcée où elles seront économiquement plus performantes et contribueraient à l’intégration économique du continent.

Gestion post Covid-19

Selon M. Abderahmane Berthé, la gestion post Covid-19 de la situation commande que les compagnies aériennes concluent des accords de coopération, y compris des fusions en tant que stratégie de survie.

L’AFRAA a également engagé dans cet élan de nouveaux projets en vue de réduire les coûts d’exploitation et accroître les revenus des compagnies aériennes africaines. Mais, pour l’organisation la coopération entre les compagnies sera essentielle pour améliorer la connectivité intra-africaine.

L’Association des compagnies aériennes africaines qui constate «beaucoup de disparités», lance aux autorités de régulation un appel pour l’harmonisation des mesures appliquées par les Etats, ce qui pourrait assurer une pérennité des activités.

L’avènement de la Covid-19 montre que les technologies innovatrices et l’automatisation joueront un rôle essentiel dans l’avenir du transport aérien. La nécessité de réduire les points de contact dans les aéroports a révélé la portée de l’utilisation des technologies biométriques pour éviter les risques de contamination.

En vue de détecter et contenir la Covid-19, les États ont mis en place dans les aéroports des dispositifs de bio surveillance numérique. Et ce, pour rassurer les passagers. Le protocole de l’OACI édicte les mesures incluant le port du masque, la mise en place de technologies sans contact dans le processus de voyage et les mesures de contrôle.

Lancé par l’UA, le projet de Marché unique du transport aérien africain (MUTAA), devrait être rendu plus performant pour une meilleure connectivité aérienne, en termes de temps de trajet réduit, de tarifs réduits en vue d’une compétitivité des compagnies aériennes africaines.

Le MUTAA, commente M. Berthé, contribuera «grandement à faciliter le rebondissement du transport aérien en Afrique pendant et après la période de reprise». Car, le protocole de libre circulation des personnes complète le MUTAA en levant les restrictions sur les visas.

L’AFRAA a été créé il y a 52 ans et comprend aujourd’hui 45 compagnies membres. Elle revendique 35 partenaires de l’industrie. Mi 2020, le niveau de trafic enregistre un taux «très faible de l’ordre de 30%» par rapport au niveau habituel. Le niveau devrait atteindre 60% d’ici la fin de l’année 2020.

AP/ls/APA

PUBLICITÉ
CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECONOMIE

Eswatini lève l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool

Avatar

Publié

le

Le gouvernement Eswatini a levé lundi l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool, mais a appelé au strict respect des mesures visant à contenir la propagation de la pandémie de coronavirus.

Dans un communiqué, le gouvernement a déclaré que les bars et autres établissements seraient désormais autorisés à vendre de la bière, mais que «l’alcool ne sera vendu que pour un usage domestique».

«Il est interdit de boire dans les lieux publics, lors des pique-niques et de l’organisation de fêtes à la maison», indique le communiqué. Les résidents de l’hôtel ne doivent consommer de l’alcool que dans leur chambre, a-t-il déclaré.

On s’attend à ce que les entreprises de boissons alcoolisées «imposent le port de masques et l’observation de la distanciation sociale par toutes les personnes qui pénètrent dans leurs locaux et veillent à ce qu’il n’y ait pas de flânerie dans leurs locaux».

Dans une autre mesure, le gouvernement a appelé les Swatis à éviter de boire dans la même bouteille, car cela pourrait conduire à la propagation de la Covid-19. «L’alcool doit être servi dans des verres et strictement sans partage», indique le communiqué.

La levée de l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement visant à rouvrir l’économie et les autres activités socio-économiques à la suite d’un confinement national imposé en avril dernier pour contenir la propagation de la Covid-19.

JN/fss/cgd/APA

CONTINUER LA LECTURE

ECONOMIE

Le Gabon lance le Padeg pour diversifier son économie

Avatar

Publié

le

Le Gabon a lancé jeudi 22 octobre le Projet d’appui à la diversification de son économie (Padeg), financé à hauteur de 41 milliards FCFA avec la Banque africaine de développement (Bad).

Le Gabon dont l’économie est longtemps arrimée sur l’exploitation pétrolière a décidé de changer son fusil d’épaule. Hier jeudi à Libreville, le ministre de l’Economie et de la Relance, Jean Marie Ogandaga, a conclu avec le représentant de la Bad, Robert Masumbuko, les derniers détails pour la mise en œuvre du Padeg.

Financé à 85% par l’institution bancaire et 15% par l’Etat gabonais, ce projet sera exécuté sur quatre ans. Il devra contribuer à la consolidation de la Zone économique spéciale de Nkok, située dans le département du Komo-Mondah, près de la ville de Ntoum, à 27 km de Libreville. Ainsi, la croissance durable des secteurs du bois et des mines et la mobilisation accrue des recettes non pétrolières seront portées en rang de priorité.

«Le projet touche le secteur bois qui devrait devenir le secteur majeur de notre économie. Et ce d’autant que, ledit secteur a permis au Gabon d’être résilient», a déclaré M. Ogandaga.

Saluant «la vision du chef de l’Etat qui a décidé de diversifier l’économie depuis 2009», il souligne que le «projet a pour mission d’aller vers d’autres secteurs qui ne sont pas mis en lumière par notre économie».

Ainsi, a-t-il assuré, les opérateurs économiques, les artisans gabonais et les investisseurs étrangers seront pris en compte dans ce programme.

Pour sa part, le représentant de la Bad a expliqué que le Padeg va permettre au gouvernement gabonais de «poser les bases d’une reprise économique saine, à travers l’amélioration du climat des investissements et le renforcement de la compétitivité des secteurs prioritaires».

ODL/cgd/APA

CONTINUER LA LECTURE

L’INFO EN CONTINU

CÉLÉBRITÉSIl y a 5 heures

DJ Arafat : son sosie aperçu aux Etats-Unis, crée le buzz (photo)

Après la disparition du roi incontesté du Coupé-décalé dans un tragique accident, Dj Arafat, nombre de sosies ont fait leur...

MUSIQUEIl y a 7 heures

De nouveaux titres de Johnny Hallyday ? Sa veuve Laeticia y «travaille»

Les fans de Johnny Hallyday vont peut-être bientôt avoir un peu de rab. C’est en tous cas ce qu’a laissé...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Courteney Cox n’a toujours pas revu son compagnon depuis le début du confinement

Courteney Cox n’a pas vu son copain depuis que le confinement a été imposé en Californie au mois de juillet...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Khloe Kardashian est optimiste quant à sa relation avec Tristan Thompson

La star de «L’Incroyable Famille Kardashian» a rompu avec Tristan Thompson en 2019 après que celui-ci a été aperçu en...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Eunice Zunon : sa ressemblance avec sa mère crée le buzz sur la toile

Dernièrement, la belle web humoriste Eunice Zunon a partagé via son compte officiel Facebook, une photo d’elle et de sa...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Jennifer Lopez a eu du mal à être respectée dans l’industrie du cinéma

La chanteuse et actrice de 51 ans a admis qu’il était très difficile pour elle de trouver de bons rôles...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Agathe Auproux rend un vibrant hommage pour Samuel Paty assassiné il y a dix jours…

L’émotion autour de Samuel Paty ne tarit pas. La preuve avec Agathe Auproux qui lui a rendu un bel hommage...

ACTUALITÉIl y a 7 heures

Mali : le M5-Rfp réclame la présidence et le quart des membres du CNT

A la faveur d’une Assemblée générale tenue, samedi dernier, à Bamako, le mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP)...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Justin Bieber et Cardi B : les deux artistes sont nominés au Music Awards 2020

Les Music Awards aux USA seront diffusés en direct du Microsoft Theatre de Los Angeles, le dimanche 22 novembre. Malgré...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Brad Pitt : l’acteur soutient Joe Biden pour les élections présidentielles américaines

Alors que les élections présidentielles américaines approchent à grand pas, voilà que Joe Biden, le candidat démocrate opposé à Donald...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Emilia Fox : l’actrice a rompu ses fiançailles

Emila Fox n’est plus fiancée à Luc Chaudhary ! L’actrice a confirmé sur sa Story Instagram qu’elle et son désormais...

SPORTSIl y a 8 heures

Ldc : la liste des joueurs convoqués par Bayern Munich

Ce mardi 27 octobre 2020, le tenant en titre de l’Europe va affronter l’équipe de Lokomotiv Moscou. Un match qui...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Maty Dollar à Claire Bahi : «Toutes mes félicitations pour ta nouvelle vie chrétienne. Dans cinq ans, je serai à la Mecque»

Après avoir fait les beaux jours du Couper décaler, Claire Bahi a décidé de tourner le dos à ce genre...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Nigeria : «Pourquoi j’ai arrêté de fumer», l’artiste Femi Kuti

Le fils aîné de la pionnière Afrobeat Fela Kuti et de la musicienne nigériane Femi Anikulapo Kuti a expliqué dimanche...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Charles Awurum : les jeunes nigérians sont leur propre problème

L’acteur et comédien de Nollywood, Charles Awurum, a déclaré que les jeunes étaient leur propre problème à la suite des...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Les stars de Nollywood font un don à l’actrice Joke Jigan après le pillage d’un magasin

Les stars de Nollywood ont contacté l’une des leurs, Joke Jigan, dont le magasin de beauté a été pillé par...

ECONOMIEIl y a 8 heures

Eswatini lève l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool

Le gouvernement Eswatini a levé lundi l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool, mais a appelé au strict...

ACTUALITÉIl y a 8 heures

Côte d’Ivoire : hommage à feu Sidiki Diakité, ministre de l’Administration et du territoire, en présence de Ouattara

Un hommage national à la mémoire de feu Sidiki Diakité, ministre ivoirien de l’Administration du territoire et de la décentralisation,...