RESTEZ CONNECTÉ

PEOPLE

Au Burkina Faso, des élèves énarques massivement contaminés par le Covid-19

Avatar

Publié

le

Ils devaient partir quarante-cinq jours en immersion chez les militaires. S’initier au maniement des armes, au secourisme et suivre une classe de civisme. L’affaire a tourné en miniscandale de la rentrée dans la presse burkinabée.

Le 9 août, lorsque les quelques 700 élèves de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) à Ouagadougou montent dans des cars direction le camp militaire Ouezzin Coulibaly à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina Faso, à 350 kilomètres de la capitale, il y a une pointe d’excitation dans l’air. Quelques minutes avant le départ, certains sourient, impatients, d’autres sont plus anxieux.

Ce stage militaire, imposé depuis 2019 aux énarques burkinabés pour leur inculquer «patriotisme, esprit d’équipe et défense de l’intérêt général», est réputé exigeant.

Dans la file, les jeunes étudiants, le crâne fraîchement rasé et vêtu d’un survêtement bleu marine, ont dû réduire leurs bagages au «strict minimum», un seau en plastique pour la toilette et une natte en guise de lit.

Ce jour-là pourtant, aucun d’entre eux ne pressent qu’un mois plus tard, le 11 septembre, 189 d’entre eux seront testés positifs au coronavirus. Et que le lendemain, les 76 partis se confiner chez eux seront considérés comme «déserteurs».

«On faisait tout ensemble»

Dès l’arrivée au camp, pourtant, une partie d’entre eux déchantent très vite. Le premier soir, en effet, les étudiants sont priés de s’imprégner de la vie de caserne, assez peu compatible avec les gestes barrières…

«Les chefs ont posé une grande bassine de riz pour tout le monde et nous devions nous servir par poignée, un par un. Il n’y avait pas d’assiettes ce jour-là et certains n’ont même pas pu se laver les mains», raconte une élève, testée positive ensuite et jointe par téléphone. Repas, cours de sport, initiation au tir…, «on faisait tout ensemble, poursuit la jeune femme, sous couvert d’anonymat. Aucune mesure barrière n’a été respectée, les armes n’étaient pas désinfectées et certains ne portaient même pas de masques».

Les premiers cas positifs apparaissent quelques jours plus tard. Selon plusieurs témoignages, les étudiants contaminés poursuivent pourtant la formation toujours «mélangés» aux autres. «Je dormais juste à côté d’une personne positive. Nous étions collés, entassés à 30 par dortoir», raconte un étudiant, testé, lui, négatif.

Rapidement les cas se multiplient au point que la situation devient assez alarmante pour que, le vendredi 11 septembre, la direction de l’établissement décide de procéder à un dépistage général. Sur 745 élèves, 189, «tous asymptomatiques», sont positifs au Covid-19, selon les résultats parvenus les samedi et dimanche suivants.

«Des insuffisances»

«C’était la pagaille, j’ai attendu les équipes médicales jusqu’au dimanche, en vain, nous n’avions aucune information. Etant donné les conditions au camp, j’ai préféré rentrer me confiner chez moi», explique une étudiante contaminée, qui prendra le premier bus pour rejoindre son domicile, à Ouagadougou.

Dans la foulée de 76 départs, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins publie un «avis de recherche», avec l’identité et le numéro de téléphone de ceux qu’il estime être des «déserteurs». Depuis, tous les énarques ont été localisés et sont suivis, confinés à domicile ou dans des hôtels de la capitale, assure le directeur de l’Enam.

Au Burkina Faso, l’histoire a déclenché une polémique et ouvert une interrogation. Fallait-il annuler le stage militaire face au risque de propagation du coronavirus et à l’inquiétude de certains élèves ? «J’ai pris la décision de maintenir la formation après avoir consulté le directeur du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires [Corus]. La seule condition était d’effectuer deux tests au préalable», rapporte le directeur général de l’Enam Awalou Ouédraogo, qui assure que «tous les élèves ont été dépistés (…) un mois puis deux jours avant le départ». Neuf cas positifs ont alors été détectés, selon nos informations, tous «isolés et suivis», affirme M. Ouédraogo.

Sur place pourtant, selon plusieurs témoignages, un groupe d’élèves, «de retour de stage», n’aurait pas pu réaliser le deuxième test. Ce que ne dément pas formellement le directeur du Corus, Brice Bicaba, pour qui «il se peut qu’il y ait eu des insuffisances».

Difficile toutefois d’identifier l’origine de la contamination du camp de Bobo-Dioulasso, qui regroupe le Groupement d’instruction des forces armées (GIFA), où sont formés de nombreux militaires, gendarmes et pompiers, et où les allers-venues des familles et des vendeurs ambulants sont fréquentes. Contacté, l’état-major général des armées n’a pas pu dire si des militaires aussi avaient été contaminés.

«Relâchement»

Depuis la découverte des 189 énarques contaminés le 11 septembre, 58 nouveaux cas ont été détectés à Bobo-Dioulasso. Rassurant, Brice Bicaba estime que «ce foyer est contenu, parce qu’on a réussi à retrouver et isoler à temps les élèves». Plus de peur que de mal donc, mais l’incident a tout de même réveillé certaines inquiétudes, après plusieurs mois d’accalmie au Burkina Faso.

Pour l’heure, le pays a été relativement épargné par la pandémie de coronavirus avec 1 907 cas dont 56 décès enregistrés depuis le mois de mars. «Mais il y a eu un relâchement ces dernières semaines et les mesures barrières ne sont plus respectées, même si le virus circule toujours», alerte le docteur Bicaba. A Bobo-Dioulasso, comme dans les rues de Ouagadougou, les masques de protection, toujours obligatoires dans les lieux publics, se font plus rares sur les visages.

Mais dans son bureau de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, Awalou Ouédraogo dit n’avoir «aucun regret» sur le maintien du camp des énarques.

Alors que la polémique s’est calmée, il estime qu’«on ne peut pas réunir 700 personnes sans risques. Il y a toujours un risque, mais est-ce qu’on arrête tout pour autant ?». Le directeur promet «une bonne discussion» à la rentrée avec les «fugitifs» et rappelle déjà qu’«un énarque doit donner l’exemple, c’est un privilège de servir son pays».

Avec Le Monde

PUBLICITÉ
CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PEOPLE

Kim Kardashian s’affiche en robe fluo pour l’anniversaire de son amie Monica Denise !

Avatar

Publié

le

Hier, 24 octobre, Monica Denise fêtait ses 40 ans. Pour l’occasion, son amie Kim Kardashian a voulu lui rendre hommage sur son compte Instagram.

La jeune femme a alors posté une photo en Story avec son amie et son mari Kanye West. La star de l’Incroyable famille Kardashian apparait alors dans une robe moulante jaune fluo ! Kim Kardashian laisse alors paraître un superbe décolleté. Les cheveux lâchés, elle porte une paire de lunette noire au style très rétro.

Son amie, Monica Denise porte une robe asymétrique, dorée. Les cheveux attaché en chignon, elle prend la pose aux côtés de Kanye West. Ce dernier est lui aussi sur son 31 et porte une veste et un pantalon assortis.

Kim Kardashian a donc choisi cette photo pour souhaiter un joyeux anniversaire à sa bonne copine. «Joyeux anniversaire @monicadenise. Je t’aime.» écrit tout simplement la jeune femme sur sa Story.Sachez d’ailleurs que la photo date d’août 2018.

En effet, elle avait été prise au mariage du 2 Chainz à Miami. Kim Kardashian avait alors fait sensation avec sa robe en latex fluo jaune. D’ailleurs, on ne le voit pas sur cette photo, mais Kanye West portait au pied des grosses pantoufles grises.

La jeune maman elle avait fait sensation avec sa robe moulante. La jeune femme avait en effet pour but de mettre en valeur son corps et quoi de mieux qu’une robe en latex bien voyante pour cela !

Sa robe inratable était signée Atsuko Kudo. On est presque certain que la star américaine a volé la vedette à la mariée ce jour-là. Bref le couple Kardashian-West a encore prouvé qu’ils étaient les rois du style. Leur apparition n’était pas du tout passée inaperçue !

CONTINUER LA LECTURE

CÉLÉBRITÉS

Cardi B : la rappeuse prend la pose dans une robe magnifique devant une voiture de luxe

Avatar

Publié

le

Le luxe, encore le luxe. Ce n’est un secret pour personne : Cardi B a de l’argent et elle n’hésite jamais à le montrer. Que ce soit dans la vie de tous les jours, dans ses clips ou sur la toile.

En effet, l’ancienne strip-teaseuse ne cache jamais sa cupidité. Après tout, la rappeuse américaine travaille dur pour pouvoir s’acheter tout ce qu’elle veut.

Ainsi, la jeune femme, qui a déjà goûté à la pauvreté, ne compte jamais quand elle dépense. C’est bien simple : la maman de Kulture ne se fixe pas la moindre limite. Et bien souvent, Cardi B dépense des sommes astronomiques pour se faire plaisir. Son dernier achat ? Une splendide voiture de luxe.

Très fière de son nouvel achat, celle qui veut divorcer du rappeur américain Offset a pris la pose. Appuyée sur le véhicule, la jolie brune fait mine de ne pas regarder l’objectif. D’ailleurs, l’interprète de I Like It s’est habillée très classe pour se faire photographier aux côtés de son nouveau bébé.

Tirée à quatre épingles, Cardi B a donc opté pour une robe orange très moulante, et des talons de la même couleur. Ses courbes XXL sont parfaitement mises en valeur !

Alors avec une telle tenue, elle n’a pas pu s’empêcher de porter, à bout de bras, son sac violet de la maison Hermès. Whaou ! Ainsi, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que la publication de Cardi B enregistre plus de 3 millions de likes.

Et dans les commentaires, les compliments se comptent par centaine. C’est bien simple : ses abonnés la trouvent canon et lui font savoir.

View this post on Instagram

Sassy lil bitch

A post shared by Cardi B (@iamcardib) on

CONTINUER LA LECTURE

L’INFO EN CONTINU

CÉLÉBRITÉSIl y a 5 heures

DJ Arafat : son sosie aperçu aux Etats-Unis, crée le buzz (photo)

Après la disparition du roi incontesté du Coupé-décalé dans un tragique accident, Dj Arafat, nombre de sosies ont fait leur...

MUSIQUEIl y a 7 heures

De nouveaux titres de Johnny Hallyday ? Sa veuve Laeticia y «travaille»

Les fans de Johnny Hallyday vont peut-être bientôt avoir un peu de rab. C’est en tous cas ce qu’a laissé...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Courteney Cox n’a toujours pas revu son compagnon depuis le début du confinement

Courteney Cox n’a pas vu son copain depuis que le confinement a été imposé en Californie au mois de juillet...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Khloe Kardashian est optimiste quant à sa relation avec Tristan Thompson

La star de «L’Incroyable Famille Kardashian» a rompu avec Tristan Thompson en 2019 après que celui-ci a été aperçu en...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Eunice Zunon : sa ressemblance avec sa mère crée le buzz sur la toile

Dernièrement, la belle web humoriste Eunice Zunon a partagé via son compte officiel Facebook, une photo d’elle et de sa...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Jennifer Lopez a eu du mal à être respectée dans l’industrie du cinéma

La chanteuse et actrice de 51 ans a admis qu’il était très difficile pour elle de trouver de bons rôles...

CÉLÉBRITÉSIl y a 7 heures

Agathe Auproux rend un vibrant hommage pour Samuel Paty assassiné il y a dix jours…

L’émotion autour de Samuel Paty ne tarit pas. La preuve avec Agathe Auproux qui lui a rendu un bel hommage...

ACTUALITÉIl y a 8 heures

Mali : le M5-Rfp réclame la présidence et le quart des membres du CNT

A la faveur d’une Assemblée générale tenue, samedi dernier, à Bamako, le mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP)...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Justin Bieber et Cardi B : les deux artistes sont nominés au Music Awards 2020

Les Music Awards aux USA seront diffusés en direct du Microsoft Theatre de Los Angeles, le dimanche 22 novembre. Malgré...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Brad Pitt : l’acteur soutient Joe Biden pour les élections présidentielles américaines

Alors que les élections présidentielles américaines approchent à grand pas, voilà que Joe Biden, le candidat démocrate opposé à Donald...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Emilia Fox : l’actrice a rompu ses fiançailles

Emila Fox n’est plus fiancée à Luc Chaudhary ! L’actrice a confirmé sur sa Story Instagram qu’elle et son désormais...

SPORTSIl y a 8 heures

Ldc : la liste des joueurs convoqués par Bayern Munich

Ce mardi 27 octobre 2020, le tenant en titre de l’Europe va affronter l’équipe de Lokomotiv Moscou. Un match qui...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Maty Dollar à Claire Bahi : «Toutes mes félicitations pour ta nouvelle vie chrétienne. Dans cinq ans, je serai à la Mecque»

Après avoir fait les beaux jours du Couper décaler, Claire Bahi a décidé de tourner le dos à ce genre...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Nigeria : «Pourquoi j’ai arrêté de fumer», l’artiste Femi Kuti

Le fils aîné de la pionnière Afrobeat Fela Kuti et de la musicienne nigériane Femi Anikulapo Kuti a expliqué dimanche...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Charles Awurum : les jeunes nigérians sont leur propre problème

L’acteur et comédien de Nollywood, Charles Awurum, a déclaré que les jeunes étaient leur propre problème à la suite des...

CÉLÉBRITÉSIl y a 8 heures

Les stars de Nollywood font un don à l’actrice Joke Jigan après le pillage d’un magasin

Les stars de Nollywood ont contacté l’une des leurs, Joke Jigan, dont le magasin de beauté a été pillé par...

ECONOMIEIl y a 8 heures

Eswatini lève l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool

Le gouvernement Eswatini a levé lundi l’interdiction de la vente et de la distribution d’alcool, mais a appelé au strict...

ACTUALITÉIl y a 8 heures

Côte d’Ivoire : hommage à feu Sidiki Diakité, ministre de l’Administration et du territoire, en présence de Ouattara

Un hommage national à la mémoire de feu Sidiki Diakité, ministre ivoirien de l’Administration du territoire et de la décentralisation,...